Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fédération des Landes du Parti Radical de Gauche

Publié depuis Overblog

18 Mars 2015 , Rédigé par PRG Landes

Accueil > Actualités > L’Edito > Le PRG en première ligne

LE PRG EN PREMIÈRE LIGNE

JEUDI 12 MARS 2015

Les élections départementales des dimanche 22 et 29 mars prochains seront une échéance majeure pour les Radicaux de gauche, pour la République et pour la France.
Les profondes modifications qui ont été apportées à l’élection des représentants départementaux, anciennement conseillers généraux, comme le binôme paritaire ou le redécoupage des cantons, mais aussi la redéfinition en cours des attributions qui leur sont dévolues, rendent plus incertains que jamais leurs résultats.
Toutefois, nous ne pouvons que constater, avec effroi et stupeur, la progression des intentions de vote en faveur du Front national. La gauche, divisée, et le gouvernement, critiqué par une majorité de nos concitoyens, ne semblent pas être les remparts efficaces à cette progression de l’extrême droite et ce même pour une élection locale, au scrutin majoritaire, qui lui était historiquement défavorable. La droite quant à elle, morcelée, sans projet et dirigée par un homme ayant démontré son incapacité à gérer le pays efficacement, voit son électorat basculer un peu plus chaque jour dans l’abstention ou le vote extrémiste.
Les Radicaux de gauche doivent donc être en première ligne. Ils sont les garants historiques du principe de décentralisation, depuis les lois de 1981 jusqu’au combat contre la réforme territoriale.
Nous devons ainsi rappeler avec force notre attachement viscéral à l’échelon départemental et ce depuis la création du Parti Radical il y a plus d’un siècle. Nous avons été à la pointe du combat pour la sauvegarde du département et de son rôle moteur dans l’économie et la solidarité notamment dans les zones rurales, périurbaines et dans certaines banlieues. Dans ces territoires, la pauvreté et l’exclusion frappent de plein fouet nos concitoyens pour qui le département possède une dimension pratique et concrète singulière.
Nous devons également rappeler, avec fierté, le travail acharné de nos élus sortants qui, dans l’opposition ou au sein des majorités départementales, œuvrent au quotidien pour que la démocratie de proximité soit une réalité.
Le PRG, du fait de sa lutte contre la suppression des départements, notamment dans les zones rurales, dispose d’une légitimité forte et doit donc être entièrement mobilisé pour ces élections. Nous le constatons chaque jour, il n’y a ni envie de droite, ni envie de gauche dans la population mais des incertitudes d’ordre économique et la crainte d’un déclassement social qui permettent au FN de progresser.
De fait, nous devons nous emparer des préoccupations quotidiennes des citoyens qui rejettent les postures et les clivages politiques artificiels. Nous devons porter une parole nouvelle et des actions pragmatiques et désidéologisées. Après les événements dramatiques de janvier dernier et l’unité nationale qui s’est exprimée à leur suite, les Français attendent que nous dépassions, notamment au niveau local, ces oppositions de façade dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article