Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fédération des Landes du Parti Radical de Gauche

Les syndicats de fonctionnaires déçus des nouvelles propositions du gouvernement

19 Février 2008 , Rédigé par Jean-Philippe Guerini Publié dans #prglandes.org


undefined

undefinedLe ministre du Budget et de la Fonction publique Eric Woerth a fait une nouvelle proposition lundi soir sur les salaires des fonctionnaires, sans toutefois parvenir à satisfaire les organisations syndicales, lors d'une séance de négociation décisive sur le sujet.


Le ministre a proposé une hausse du point d'indice --qui sert de base de calcul aux salaires des fonctionnaires-- de 0,2% au 1er octobre, en plus de l'augmentation de 0,5% au 1er mars qu'il avait proposée avant la négociation.

Le point d'indice serait donc revalorisé de 0,7% en 2008.

"Personne n'est content", a déclaré Gérard Aschieri (FSU), lors de l'interruption de séance qui a suivi.

"On a dit à M. Woerth que s'il en restait là, il y aurait d'autres mobilisations", a prévenu pour sa part le responsable de Solidaires, Jean-Michel Nathanson, estimant que ces revalorisations représentaient "sur l'année (du 1er janvier au 31 décembre) +0,47%".

Lors d'une première interruption de séance, le ministre avait indiqué qu'il ferait "une nouvelle proposition" aux syndicats sur le point d'indice.

Il a par ailleurs annoncé des ajustements sur le mécanisme de garantie individuelle du pouvoir d'achat (Gipa) présenté en décembre.

Ce dispositif permettrait d'attribuer une prime aux agents qui ont perdu du pouvoir d'achat sur une période donnée, en comparant l'évolution de leur traitement (indice et ancienneté) avec celle de l'inflation.

Les pourparlers se prolongeaient tard dans la soirée entre les huit fédérations syndicales de fonctionnaires (CGT, CFDT, FO, FSU, CFTC, CFE-CGC, Unsa et Solidaires) et les représentants des trois fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) dont M. Woerth.

Gérard Aschieri (FSU) a jugé qu'un accord global incluant la revalorisation du point d'indice était "peu probable", mais que le ministre avait proposé de scinder la négociation "en plusieurs dossiers" afin d'obtenir "des accords partiels" notamment sur la Gipa ou sur la monétisation des jours de RTT.

Après l'échec d'une première réunion en décembre suivie d'une grève le 24 janvier, Eric Woerth avait envoyé début février aux syndicats une série de propositions sur le pouvoir d'achat, incluant une hausse du point de 0,5% au 1er mars.

Toutes les organisations syndicales avaient alors jugé cette augmentation insuffisante au regard de l'inflation, évaluée à 1,6% en 2008 par le gouvernement.

"Pierre angulaire" du pouvoir d'achat pour les syndicats, le point d'indice n'a pas été revalorisé depuis un an (1er février 2007).

"Avec une revalorisation de 0,5%, une infirmière serait payée au Smic dans trois ou quatre ans, personne ne peut soutenir cela car les caisses ne sont pas aussi vides qu'on veut nous le faire croire", a affirmé à l'AFP Jean-Marc Canon (CGT).

De son côté, Eric Woerth s'est défendu de tenir un "discours de rigueur": "les gains de productivité obtenus grâce au non-remplacement d'un départ à la retraite sur trois en 2008, soit 225 millions d'euros (...) permettront de financer des contreparties salariales", a-t-il déclaré dans une interview au Monde parue avant l'ouverture des discussions, affirmant avoir des marges de négociation.

"Il y a plusieurs éléments sur la feuille de paie: le point d'indice, les mesures catégorielles, l'ancienneté, pour ne citer que ceux-là", a-t-il répété.

Ses propositions incluent ainsi les avancements liés à l'ancienneté mais aussi des mesures catégorielles et sociales, ou encore la monétisation des jours de RTT.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article