Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fédération des Landes du Parti Radical de Gauche

Journée de la femme ; elles restent plus soumises aux emplois précaires et aux chômage que les hommes.

7 Mars 2008 , Rédigé par Jean-Philippe Guerini Publié dans #prglandes.org


undefined

undefinedLes femmes n'ont jamais été aussi nombreuses sur le marché du travail, mais elles subissent davantage le chômage que les hommes et occupent davantage d'emplois précaires ou non rémunérés, a indiqué vendredi le Bureau international du travail (BIT).


A la veille de la Journée internationale de la femme, le BIT constate que les femmes ont une probabilité plus forte d'être "confinées dans des emplois à faible productivité, mal rémunérés et vulnérables, sans protection sociale".

En 2007, le taux d'activité des femmes a atteint 52,5%, alors qu'il était de 78,8% pour les hommes, a relevé le BIT dans son rapport annuel sur les Tendances mondiales de l'emploi des femmes.

Parallèlement, le taux de chômage s'est élevé à 6,4% pour les femmes et à 5,7% pour les hommes.

Si le nombre total de femmes en activité a augmenté par rapport à la décennie précédente, en terme de pourcentage, le BIT relève une légère diminution (52,9% en 1997).

"Davantage de femmes accèdent à l'éducation et entrent plus tard sur le marché du travail", constate Dorothea Schmidt, l'une des auteurs du rapport.

En Afrique subsaharienne, où le pourcentage de femmes occupant un emploi est le deuxième le plus élevé au monde (62,6%) après l'Asie de l'est (67,1%), cette situation coexiste avec une pauvreté largement répandue.

"Cela indique un grave dysfonctionnement des marchés du travail de la région", conclut le BIT. "L'emploi décent et productif est sans aucun doute l'exception plutôt que la règle", décrit le rapport.

L'Afrique du Nord et le Moyen-Orient, avec respectivement 26,1% et 33,3% des femmes en activité, continuent d'être largement en deçà de la moyenne mondiale.

Le BIT s'inquiète en outre du faible nombre de jeunes femmes qui travaillent en Afrique du nord: parmi les femmes âgées de 15 à 24 ans, seules 14,7% sont employées.

C'est "une statistique particulièrement préoccupante car elle souligne l'inefficacité de l'économie à offrir des emplois à sa jeunesse en dépit d'un investissement accru dans l'éducation des filles", relève le rapport.

Dans les économies développées, dont l'Union européenne, qui comptent 52,7% de femmes en activité, le rapport du BIT constate un abandon des emplois dans le secteur de l'industrie au profit des services, "la proportion des femmes quittant ce secteur étant supérieure à celle des hommes".

Avec 84,3% des femmes employées dans le secteur des services, contre 61,1% des hommes, les économies développées sont en tête de liste des régions du monde selon ce critère.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article