Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fédération des Landes du Parti Radical de Gauche

BERGES.-- François Ruiz, président du Sivu des berges de la Midouze, réagit au projet d'aménagement des rivières de Mont de Marsan.

4 Juin 2008 , Rédigé par Jean-Philippe Guerini Publié dans #Mont de Marsan






« C'est une bonne idée, mais comment la mettre en oeuvre ? »

:Martin Thévenot

François Ruiz est encore pour quelques jours le président du Sivu (Syndicat intercommunal à vocation unique) de la Midouze (il passera la main le 9 juin (1)). Un organisme qui regroupe onze communes, chargé d'entretenir le lit du cours d'eau, partie rivière et berges inondables incluses.
Un Sivu qui gère la rivière de Mont-de-Marsan à Bégaar et sans lequel, il l'affirme, « rien ne pourra se faire concernant l'aménagement des berges. » Or, la municipalité montoise a fait dudit aménagement, ainsi que de celui de la Douze et du Midou, une promesse de campagne. Un chantier prioritaire de la nouvelle mandature. Un grand projet de quatorze kilomètres de long qui visera à remettre les cours d'eau montois au centre de la ville et les transformer en circuits de promenade pour les habitants.
Désengagement.
La seule solution pour mener à bien cette entreprise, selon François Ruiz, « serait que la municipalité se désengage du syndicat, afin que les compétences lui reviennent. C'est-à-dire se mettre d'accord avec les dix autres communes. Et dans ce cas, la gestion des berges, mais aussi du cours d'eau lui reviendraient, ainsi que les dépenses que cela implique. »

Une entreprise contre laquelle « le Sivu ne pourra pas s'opposer. Il suffirait de passer une convention. » Une passation de pouvoir qui pourrait même arranger un syndicat, « qui ne dispose que de petits moyens. Les travaux de captation des sources qui s'écoulaient sur le chemin de halage nous ont déjà coûté très cher. Je ne connais pas encore mon successeur à la présidence, mais je pense qu'il abondera dans mon sens ». Il n'empêche que pour l'instant, l'élu l'affirme, « je n'ai pas été contacté dans ce sens par la nouvelle équipe ».

Un aménagement des berges de la Midouze, « déjà en grande partie réalisé », selon François Ruiz. « Il serait facile, dans les conditions actuelles, de construire une promenade et des zones paysagères, puisque le chemin de halage est dégagé. »

En revanche, l'ancien membre de l'équipe Labeyrie est beaucoup plus circonspect concernant la partie Douze et Midou. « C'est une très bonne idée, mais je ne vois pas comment ils vont faire, notamment sur la rivière privée qu'est la Douze. Vont se poser des problèmes d'expropriations et de continuité du projet. »

Et François Ruiz de s'engager sur un terrain plus politique : « Nous avions réalisé des études. Un aménagement complet coûte extrêmement cher. À savoir des millions d'euros. Est-ce là une dépense prioritaire ? » La question est posée.

(1) Le conseil syndical des berges de la Midouze se tiendra le 9 juin à 19 heures, à la mairie de Campagne. Un nouveau président sera élu à cette occasion.

Lu dans :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article