Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fédération des Landes du Parti Radical de Gauche

Décès de François Luchaire

11 Août 2009 , Rédigé par PRG Landes




François Luchaire était un grand constitutionnaliste et un sage en politique qui a servi avec constance et honneur le radicalisme, la gauche et la France.
Pour tous les Radicaux c'était avant tout un ami.


François Luchaire participa à la création du Mouvement des radicaux de gauche en 1972 (MRG). Il a aussi présidé le comité de soutien à la candidature de François Mitterrand lors de l'élection présidentielle de 1974. Il fût co-fondateur et président de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne de 1971 à 1976.
Ancien membre du Conseil constitutionnel de 1965 à 1974, François Luchaire avait été nommé par Gaston Monnerville, le président du Sénat. Il avait participé à l'élaboration de la constitution de la Ve République.
Né le 1er janvier 1919 à La Rochelle, fils de préfet, ce spécialiste de droit constitutionnel a d'abord été avocat en 1938, commissaire de la marine militaire en 1939 puis professeur de droit à Nancy en 1949.
Parmi ses nombreuses fonctions, François Luchaire a été juge ad hoc de la Cour internationale de justice de La Haye (1984-1986), membre du Conseil économique et social (1984-1989), président du comité national d'évaluation des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (1989-1993), et membre du Comité consultatif pour la révision de la Constitution (1992).
 


Hommage de Jean-Michel BAYLET  Président du PRG

François Luchaire nous a quittés. Grand frère pour les uns (j'en suis), oncle bienveillant pour les autres, grand-père tutélaire pour les plus jeunes, il était tout simplement des nôtres.

François. F comme fidélité. Il a été de tous les combats radicaux depuis ses premiers engagements. Depuis la séparation de notre famille, en 1972-1973, il n'avait jamais hésité, toujours du côté du progrès. Mais les habitués de son Cercle Edouard Herriot se rappelleront toujours ses efforts pour nouer le dialogue, vaincre l'intolérance et donner ses chances à l'avenir.

François. F comme fierté. Il restera dans les mémoires comme un des plus brillants juristes de son temps. Auteur, plus que d'autres, de la Constitution, il s'en était fait le gardien et l'exégète. Pour autant, il était trop modeste pour imaginer que sa propre pensée fût gravée dans le marbre. Il était ouvert à l'évolution –à celle des institutions comme des autres– car il pensait, au plus intime de lui, que tout ce qui est humain est perfectible.

François. F comme force. Une force tranquille, bien sûr. Dans toutes ses très nombreuses activités intellectuelles et politiques, il savait susciter le respect mais aussi l'envie de l'imiter. On peut rayonner de la plus grande autorité sans jamais élever la voix ni mépriser les autres opinions. Tel était François Luchaire, un homme qui, sans jamais la rechercher, provoquait l'admiration.

François. F comme famille. François Luchaire n'avait qu'une faiblesse, celle d'aimer trop les autres. Et quand les autres venaient, si rarement, à le décevoir, il avait un for qui n'était pas intérieur : sa femme et ses quatre enfants qui étaient, eux aussi, de notre famille. A ses enfants, que nous devinons meurtris et désemparés, nous adressons un message d'espoir ; il a tellement contribué à nous rasséréner que, même absent, il continuera à vous apporter la paix qui était en lui.

François Luchaire n'est plus ? Allons ! il est là. Avec nous.

Jean-Michel BAYLET

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article