Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fédération des Landes du Parti Radical de Gauche

Le Grenelle de l’environnement et ses interrogations

3 Mai 2008 , Rédigé par Jean-Philippe Guerini Publié dans #prglandes.org






Le projet de loi sera soumis au Parlement avant l’été, mais les associations écologistes restent sceptiques sur plusieurs points, en particulier sur son financement.

Le projet de loi d'orientation du Grenelle de l'environnement a été bouclé mercredi 30 avril par le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo. Ce dernier a indiqué à la presse que le texte "reprend fidèlement les conclusions" du Grenelle et sera soumis au Parlement avant l'été.

"Nous avons besoin de cette révolution écologique, a-t-il ajouté. Il faut rentrer dans une économie sobre: on ne peut pas continuer comme cela avec le prix du pétrole qui explose, les émissions de CO2 qui continuent d'augmenter (…) L'ensemble du chantier est un programme d'investissements qui sera fondé pour l'essentiel sur les économies d'énergie induites" et devrait créer environ 500 000 emplois d'ici 2020.

"Une société économe en électricité, en fuel, en eau, en déchets, en énergie, c'est une société qui dépense moins d'argent", a-t-il insisté. Le secteur le plus visé est celui du bâtiment, responsable d’environ un quart des émissions de gaz à effet de serre en France et de 40% de l'énergie consommée. "L'Etat va montrer l'exemple, a assuré M. Borloo. 120 millions de mètres carré de bâtiments publics seront réhabilités, financés par les économies d'énergie ainsi réalisées".

Les transports sont également concernés, et l’État affirme qu’il donnera la priorité au rail, avec la création de 2000 km de lignes supplémentaires pour les trains à grande vitesse d'ici 2020 afin de relier les capitales régionales.

Dans l'agriculture, l'objectif est d'augmenter la part du bio à 6% des surfaces cultivés en 2013 contre 2% actuellement et à 20% en 2020. Par ailleurs, les 30 pesticides jugés les plus nocifs seront retirés du marché d'ici fin 2008.

Les associations écologistes ont accueilli ce projet de loi avec prudence, en particulier au sujet du financement des projets. "Il va falloir trouver des financements, observe notamment Arnaud Gossement, porte-parole de France nature environnement, qui rassemble 3 000 associations. Le chantier ne fait que commencer et il est gigantesque".

Grenelle I doit en effet être suivi de Grenelle II, consacré aux dispositions réglementaires dans le bâtiment et les transports. Ces deux premiers Grenelle doivent être présentés à l’Assemblée nationale pour une première lecture avant l'été. Un Grenelle III, centré notamment sur l'agriculture, doit être soumis au Parlement à l'automne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article